Aller au contenu principal

19 août 2011

1

Les résidents du sud d’Israël vivent sous la menace permanente des tirs de roquettes depuis des années

par Israel Defense Forces

Depuis qu’Israël s’est retiré de la bande de Gaza en 2005, plus de 7000 roquettes et obus de mortier ont été tirés contre la population civile israélienne du sud du pays. La bande de Gaza s’est transformée en plaque tournante pour les  terroristes qui utilisent désormais cet espace comme  rampe de lancement de roquettes contre Israël.

Le Hamas continue de prendre pour cible les principaux centres de population israéliens du sud du pays. En un an,  environ 460 roquettes et obus de mortiers ont été tirés sur des zones d’habitation dans le sud d’Israël. Des millions d’Israéliens habitant dans cette région ont été directement menacés. Les terroristes ont pris pour cible trois des plus grandes villes du sud d’Israël : Beer Sheva, Ashdod et Ashkelon.

Des attaques terroristes et des tirs de roquettes contre le sud d’Israël sans interruption depuis plusieurs années

Janvier 2007 : trois Israéliens sont tués dans un attentat suicide dans une boulangerie d’Eilat. Un terroriste avait fait exploser sa ceinture explosive.

Avril 2008 : des terroristes assassinent deux civils israéliens dans une station essence située le long de la frontière entre la bande de Gaza et Israël.

Avril 2011 : le Hamas a tiré un missile anti-tank depuis la bande de Gaza contre le sud d’Israël. Ce missile a frappé un bus scolaire avec des enfants à bord. Daniel Viflic, un adolescent de 16 ans a été tué.

Retour sur les évènements de ces dernières 24 heures

Le 18 août 2011, huit citoyens israéliens ont été tués et environ 40 personnes ont été blessées dans une triple attaque terroriste qui était ouvertement dirigée contre la population civile israélienne. Au cours de cette attaque préméditée, des terroristes ont pris pour cible un autobus israélien en direction d’Eilat, une destination touristique pour les vacances d’été qui accueille de nombreux touristes étrangers. A bord de l’autobus se trouvaient des civils israéliens et des soldats qui retournaient à leur base. Tous les incidents ont eu lieu près de la frontière qui sépare Israël et l’Égypte. Selon les Renseignements israéliens, les terroristes étaient originaires de la bande de Gaza.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :