Aller au contenu principal

15 août 2011

2

Des Marines de l’armée Américaine en Israël : « Tsahal se concentre davantage sur la sécurité de chacun de ses soldats que sur l’accomplissement de la mission »

par Israel Defense Forces

Des Marines de l’Armée Américaine se sont entraînés  dans le Centre d’entraînement au Combat Urbain Israélien  la semaine dernière afin d’améliorer leurs tactiques en matière de lutte contre le terrorisme.

Des Marines au Centre d'Entraînement au Combat Urbain

Des ordres lancés dans un anglais américain parfait résonnent dans les rues étroites et les bâtiments du Centre d’Entraînement au Combat Urbain où sont exceptionnellement déployés des Marines de l’Armée Américaine.

Pour faire face aux terroristes qui n’hésitent pas à se fondre dans la population civile, le Centre d’Entraînement au Combat Urbain entraîne les unités spéciales israéliennes et les armées du monde entier à livrer bataille en milieu urbain par le biais de simulations dans ce centre qui inclue des tours, des marchés et des passages souterrains, des mosquées, des petites ruelles, etc. Le Centre d’Entraînement au Combat Urbain de l’Armée de Défense d’Israël, fondé en 2006 dans la base de Tse’elim dans le désert du Néguev, est le plus grand centre de ce type dans le monde.

Dans le cadre de la coopération entre les forces terrestres de Tsahal et les Marines de l’Armée Américaine, une compagnie de Marines américains est venue en Israël pour un mois de formation intensive aux côtés de soldats israéliens. Les Marines ont partagé leur temps entre la base d’Adam située dans le centre d’Israël et la base de Tze’elim .

Ce mois en Israël a essentiellement  pour but de perfectionner leurs tactiques de lutte contre le terrorisme. Ils se sont entraînés à différents exercices notamment le combat en milieu urbain,  l’identification des véhicules piégés, la  libération d’otages, et la précision des tirs.

Des Marines au Centre d'Entraînement au Combat Urbain

Le déroulement de l’exercice

En arrivant au Centre d’Entraînement au Combat Urbain, le Sergent de Section Robert Hattenbach explique : « Nous n’avons jamais été dans une ville comme celle reconstituée par l’Armée Israélienne, un complexe aussi proche de la réalité et des difficiltés auxquelles nous pouvons être confrontés sur le terrain ». Il  insiste sur la taille et la structure uniques du complexe. « Il est important pour nos soldats de s’entraîner dans des lieux différents afin qu’ils soient prêts à faire face à toutes sortes de situations », a-t-il ajouté.

Une grenade fumigène a frappé le sol et une fumée de couleur vive s’est rapidement répandue. Les Marines nous expliquent que cette fumée est utilisée comme camouflage contre l’ennemi. Des ordres sont lancés, les M4 sont prêts, les Marines se faufilent d’immeuble en immeuble, font le vide dans chaque pièce et sécurisent leurs objectifs.

Le Capitaine détermine si l’opération a été un succès ou non alors que le rôle de l’ennemi est joué par l’une des équipes de la compagnie de Marines dont les membres se cachent à l’intérieur des bâtiments à étages, en attendant que leurs « camarades »  viennent les trouver.

Les Marines se faufilent entre les immeubles

« Les tactiques utilisées par les tireurs d’élite et par les commandos israéliens sont beaucoup plus efficaces que les nôtres »

« En nous entraînant ici, nous augmentons notre capacité à combattre le terrorisme dans n’importe quelle autre zone de ce type », explique l’infirmier militaire Raymond. « Ce voyage en Israël a été une expérience très insipirante. C’est émouvant d’observer comment Israël a réussi à préserver tant d’années d’histoire, de culture et de tradition. Les États-Unis sont particulièrement sensibles à cela, mais notre histoire est beaucoup moins ancienne », a déclaré le Sergent Hattenbach. « Les commandants israéliens de la base d’Adam ont pris le temps de faire le point avec nous sur la situation en Israël et nous avons réalisé que les Israéliens sont comme nous. Nous comprenons mieux à présent ce qu’est l’État d’Israël, et de retour aux États-Unis, nous n’hésiterons pas à le dire ».

Pendant les exercices qui ont précédé cette journée au Centre d’Entraînement au Combat Urbain, les Marines ont été impressionnés par leurs homologues israéliens. « Les tactiques utilisées par les tireurs d’élite et par les commandos israéliens sont beaucoup plus efficaces que les nôtres », a déclaré le Caporal Lombard,  » J’ai été très impressionné par le fait que Tsahal se concentre d’avantage sur la sécurité de chacun de ses soldats que sur l’accomplissement de la mission elle-même ».

Cette compagnie est l’une des plus jeunes de l’Unité des Marines. Ils sont tous âgés environ de 19 ans, à l’image des soldats israéliens qu’ils rencontrent pour la première fois qui ont entre 18 et 21 ans. Ceci a permis à ces jeunes Israéliens et à ces jeunes Américains d’entretenir des liens étroits tout au long de ce mois. Cependant, une différence majeure demeure entre ces soldats : contrairement aux soldats de Tsahal, les Marines ont tous volontairement choisi de s’enrôler dans l’Armée américaine.

« Nous avons une grande responsabilité envers notre pays », a déclaré un soldat américain, « il est impossible de s’asseoir dans son salon, d’entendre tout ce qui se passe dans le monde et de rester  inactif ».

Un soldat américain guette l'ennemi

Les soldats de ce peloton se sont engagés pour cinq années dans l’Unité des Marines de l’Armée Américaine. Ils passeront trois ans déployés en Europe et en Afrique. Après avoir suivi une formation d’infanterie supplémentaire, ils seront envoyés en Irak et en Afghanistan.

Avant de quitter Israël, les Marines profiteront du soleil de la Mer morte pour un repos bien mérité.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :