Aller au contenu principal

14 août 2011

Les points de passage vers Jérusalem ouverts à l’occasion du Ramadan

par Israel Defense Forces

« Nous commençons à nous préparer à 2 heures du matin, et nous sommes prêts à accueillir la première vague de fidèles dès 4 heures du matin. Le vendredi est un jour épuisant et compliqué: nous devons assurer le passage des fidèles de manière rapide et efficace sans négliger la sécurité et en maintenant un respect mutuel ».

Des fidèles palestiniens entrent à Jérusalem

Tamara Ben Natan

Environ 110 000 Palestiniens sont entrés à Jérusalem vendredi dernier (12 août) par les points de passage terrestres de Kalandia, Rachel et Hazeitim pour prier au Mont du Temple comme le veut la tradition à l’occasion du mois du Ramadan.

Chaque année, les points de passage sont ouverts pendant le mois du Ramadan afin de permettre aux Palestiniens de respecter cette tradition hebdomadaire. Le Bataillon ‘Erez’ de la police militaire de l’Armée Israélienne est en charge de la sécurité  et autorise le passage de milliers de Palestiniens vers Jérusalem. Ils peuvent se rendre au Mont du Temple dès  4 heures du matin le vendredi.

« Ce mois est un point culminant pour nos soldats », explique le Colonel Gili Becker, commandant d’une compagnie du Bataillon ‘Erez’ déployé au carrefour de Kalandia. « Nous commençons à nous préparer à 2 heures du matin, et nous sommes prêts à accueillir la première vague de fidèles dès 4 heures du matin. Le vendredi est un jour épuisant et compliqué : nous devons assurer le passage des fidèles de manière rapide et efficace sans négliger la sécurité et en maintenant un respect mutuel », a déclaré le Colonel Becker.

Elle a ajouté que « Vendredi dernier, 25 000 Palestiniens sont entrés à Jérusalem seulement par le biais du passage terrestre dont je suis en charge, et ce chiffre continue d’augmenter chaque semaine ».

Le Lieutenant Colonel Yuval Shenkin, Commandant du Bataillon ‘Erez’, a précisé que le passage des fidèles palestiniens est uniquement rendu possible par l’excellente préparation du bataillon à ce type de situations.

« C’est un processus extrêmement complexe qui nécessite une préparation spéciale », a-t’il expliqué, « nos soldats entrent en action très tôt le matin et font un travail remarquable en matière de sécurité et sur le plan personnel ».

Il a aussi précisé que les soldats israéliens s’abstiennent de boire et de manger devant les Palestiniens et font extrêmement attention à rester modestes et respectueux en cette période de jeûne.

« La situation est délicate des deux côtés, et nous essayons de nous en accommoder de la meilleure façon », continue le Lieutenant-colonel Shenkin,  » nous avons installé des zones d’ombre contre la chaleur. La population est relativement âgée, et nous prenons en compte leurs difficultés particulières ».

Au cours de la deuxième semaine du Ramadan l’an dernier, 73 000 personnes avaient pu entrer à Jérusalem contre 110 000 cette année. Selon le Lieutenant-colonel Shenkin :  « Le but est d’effectuer rapidement et efficacement les contrôles de sécurité. Il est évident que cela dépend uniquement des soldats et du sérieux avec lequel il entendent remplir leur mission « .

La population qui se rend à Jérusalem est majoritairement composée de femmes âgées de plus de 45 ans et des hommes de plus de 50 ans. Les fidèles plus jeunes reçoivent une autorisation spéciale.  Chaque semaines, plus d’autorisations sont délivrées ce qui entraîne l’augmentation du nombre de Palestiniens qui peuvent se rendre à Jérusalem.

Advertisements

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :