Aller au contenu principal

11 août 2011

Une tentative de trafic de drogue déjouée à la frontière avec la Syrie

par Israel Defense Forces

Des soldats de Tsahal ont saisi 10 kg de substances illicites au nord du pays dans la soirée du mardi 9 août. Une hausse de 50% des saisies a été enregistrée par rapport à l’année précédente.

Des soldats de Tsahal ont déjoué mardi soir (9 août) une tentative de trafic de drogue en territoire israélien, dans le nord du plateau du Golan. Les soldats ont identifié deux silhouettes suspectes du côté syrien de la frontière, qui lançaient un paquet suspect en direction du territoire israélien. Les soldats ont ouvert la procédure habituelle d’arrestation de suspect. Après les recherches effectuées à l’endroit de la tentative de contrebande, 10 kilogrammes de substances illicites ont été découverts.

Tsahal et la Police Israélienne coopèrent le long de la frontière nord d’Israël afin d’éviter toute tentative d’infiltration en territoire israélien et d’attaque contre les citoyens et soldats israéliens.

La Brigade Régionale du Golan note qu’une hausse drastique des tentatives de trafic de drogue a été enregistrée l’année passée à la frontière syrienne, ainsi qu’une hausse de 50% des saisies par rapport à l’année passée.

Les drogues qui font l’objet de tentatives de trafic au nord d’Israël arrivent principalement de la zone de la frontière avec la Syrie. La Brigade Régionale du Golan explique que cela est dû au fait que la frontière avec le voisin libanais est gardée et fermée de façon totalement hermétique, et que les trafiquants ne parviennent pas à faire sortir clandestinement de la drogue.

Pour faire face au trafic de drogue, la Brigade Régionale du Golan réalise de nombreuses activités en coopération avec la Police Israélienne. Le Commandement de la Région Nord estime qu’en raison de l’activité intense déployée dans la lutte contre le trafic de stupéfiants, l’origine des tentatives de contrebande pourrait glisser vers le sud. « Nous faisons face à ce phénomène au moyen d’une activité renforcée des forces d’infanterie, et d’une coopération avec la police », a expliqué un officier du Commandement de la Région Nord, avant d’ajouter que la plupart des saisies réalisées sont appuyées par des informations des services de renseignements reçues au préalable.

Publicités

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :