Aller au contenu principal

3 août 2011

3

Tsahal se prépare à faire face aux différents scénarii d’émeutes qui pourraient se produire au mois de septembre

par Israel Defense Forces

A l’approche du mois de septembre, Tsahal prépare ses soldats à maintenir l’ordre en cas d’émeutes par le biais des différents moyens de dispersion d’émeutes et grâce à l’utilisation d’armes non létales.

émeutes survenues au mois de mai dernier

Récemment, des sections responsables du maintien de l’ordre ont été mises en place dans le Commandement de la Région Nord et dans le Commandement de la Région Sud. Elles sont responsables de délivrer une formation afin que Tsahal puisse faire face aux multiples émeutes qui pourraient survenir au mois de septembre prochain aux différentes frontières de l’État d’Israël.

Parmi les différents enseignements délivrés, les soldats apprennent quels sont les moyens de dispersion d’émeutes et les armes non létales pouvant aider au maintien de l’ordre . Les armes non létales sont conçues pour que la cible ne soit pas tuée ou blessée lourdement. Les soldats doivent être en mesure de les utiliser correctement à l’issue de la formation. Ils s’entraînent à se déployer correctement lors de ce type d’évènements et apprennent comment se comporter avec les représentants des  différents médias présents sur le terrain et avec la population palestinienne.

La mise en place de ces sections est l’une des mesures mises en œuvre suite aux enseignements tirés du jour de la « Nakba » en mai dernier, afin d’améliorer la capacité des soldats à réagir face à des émeutes  illégales à différents endroits. « Une formation appropriée aurait pu éviter des victimes dans le nord en mai dernier », a affirmé le Colonel Faris Rachel, Chef de la section pour le maintien de l’ordre du Commandement de la Région Centre.

La section responsable du maintien de l’ordre au sein du Commandement de la Région Centre existe déjà depuis 2008. Elle avait été mise en place pour  préparer les soldats à faire face à des émeutes violentes dans des endroits spécifiques comme Bil’in non loin de Ramallah, Ni’lin et Nabi Saleh. L’an dernier, cette section s’est largement agrandie pour répondre au besoin grandissant de ce type d’enseignement sur le terrain. Ainsi, tous les soldats opérant en Judée-Samarie ont déjà reçu une telle formation.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :