Aller au contenu principal

31 juillet 2011

4

Une unité exclusivement composée de filles protège les frontières israéliennes

par Israel Defense Forces

Les guetteuses sont des soldates du Corps de Collecte de Renseignements qui ont pour mission de surveiller les frontières du territoire israélien et de donner l’alerte en cas d’infiltration.

Une guetteuse derrière ses écrans d'ordinateur

Rotem Eliav

La Branche des Renseignements de l’Armée Israélienne est extrêmement professionnelle et exige un entraînement et une formation poussés », a affirmé le Général de Brigade Eli Pollack, Commandant du Corps de Collecte des Renseignements sur le terrain, lors d’une cérémonie de récompenses qui a eu lieu récemment.

Les guetteurs du Corps de Collecte de Renseignements sur le terrain sont exclusivement des filles qui travaillent 24h sur 24 derrière des écrans d’ordinateur afin de surveiller les frontières d’Israël. Les guetteuses sont en charge de s’assurer qu’aucun élément suspect ne tente de s’infiltrer dans la zone dont elles sont responsables.

Après leur période d’entraînement basique, les guetteuses suivent une formation de 8 semaines pendant lesquelles elles apprennent leur métier (collecte de renseignements par le biais des moyens d’observation existants, mise en échec des tentatives d’attaques terroristes, assistance aux forces d’infanterie et véhiculées, collecte de renseignements avant une opération dans la zone adéquate et production de rapports actualisés sur la situation de la zone observée, etc.).

Si un suspect est identifié, elles ne le perdent pas de vue et informent immédiatement les forces de Tsahal concernées sur le terrain. Ces soldates ont aussi la possibilité d’utiliser le système “See-Shot” (un système d’armement qui peut être activé à distance) qui leur permet de tirer de loin après avoir reçu l’autorisation de leur commandante.

Les guetteuses restent dans la même base tout au long de leur service et reçoivent une formation particulière en fonction de la zone dont elles s’occupent, afin de connaître parfaitement tous les détails de cet espace.

« Ces soldates ont fait preuve d’une très grande motivation. Elles ont conscience de l’impact de ce qu’elles font, et c’est ce qui est le plus important », a conclu le Général de Brigade Pollack.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :