Aller au contenu principal

30 juin 2011

1

La Première Commandante d’un Peloton de Tireurs d’Élite dans Tsahal (publié sur Ynet.com)

par Israel Defense Forces

« Les gars étaient un peu surpris de me voir arriver au sommet et tirer, mais ils m’ont tous soutenue », raconte le Lieutenant Noy après avoir écrit une nouvelle page de l’histoire de l’Armée Israélienne.

Hanan Greenberg

Sous-lieutenant Noy en action

Parmi les soldats qui ont terminé la formation d’officier des Forces Terrestres en juin dernier, il y avait la Sous-lieutenant Noy, soldate combattante du Bataillon Karakal, qui écrit une nouvelle page de l’histoire de Tsahal en devenant la première commandante d’un peloton de tireurs d’élite.

Noy, 21 ans, vit en Galilée et s’est enrôlée dans Tsahal en 2008. Dès le début, elle s’est portée volontaire pour devenir combattante.

« Je savais que je me devais de faire le maximum dans le cadre de mon service militaire, ce qui explique ma demande d’affectation dans le bataillon Karakal en tant que combattante ».

Après les classes, l’entraînement avancé et une expérience comme soldate du Bataillon Karakal, elle a été envoyée pour suivre une formation de tireur d’élite. Cette formation est exclusivement réservée aux combattants et prépare les élèves officiers à tirer avec précision dans des conditions compliquées.

« J’ai rapidement réalisé qu’il s’agissait là d’une véritable profession, pas d’un autre rôle que l’on m’avait attribué à l’armée. C’est une formation où il faut s’entraîner en permanence et se maintenir à tout moment au plus haut niveau d’aptitude et de détermination », a déclaré Noy. « Ce travail exige beaucoup de patience, de retenue et une grande capacité à exécuter des opérations dans le silence le plus complet et dans des conditions peu favorables ».

Elle n’a jamais douté qu’une femme pouvait occuper un tel poste, et le faire aussi bien qu’un homme : « Je ne sais pas si j’ai été la meilleure, mais cette formation m’a beaucoup apporté, et je vais réintégrer mon bataillon ».

« On m’a fait savoir récemment que je deviendrais commandante d’un peloton de tireurs d’élite, composé d’hommes et de femmes. C’est un défi, et je suis heureuse d’être la première à tenter de le relever ».

Source : http://www.ynet.co.il/english/articles/0,7340,L-4089028,00.html

Publicités
Un commentaire

Rétroliens & Pings

  1. Femmes dans Tsahal : les articles les plus marquants de l’année | Armée de Défense d'Israël

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :