Aller au contenu principal

29 juin 2011

3

Les femmes de Tsahal, des soldats comme les autres

par Israel Defense Forces

L’équipe du site a choisi de rendre hommage aux femmes de Tsahal. L’article qui suit met en lumière le rôle qu’ont tenu les soldates tout au long de l’histoire de l’Armée Israélienne.

Vodpod videos no longer available.

Les femmes ont toujours participé à l’essor de la puissance militaire israélienne, depuis la fondation de l’État en 1948 jusqu’à l’armée moderne qu’incarne Tsahal aujourd’hui. A l’heure actuelle, Tsahal est la seule armée dans laquelle les femmes sont appelées à servir dans le cadre d’un service militaire obligatoire, et a par conséquent le taux de femmes conscrites dans ses rangs, le plus élevé au monde. Les femmes représentent 34% de l’ensemble des soldats de Tsahal et remplissent une multitude de fonctions de direction dans l’Armée de Terre, la Marine et l’Armée de l’Air, y compris dans les unités combattantes. Actuellement, 88% de toutes les positions dans Tsahal sont ouvertes aux candidatures féminines.

Une soldate apprend à tirer

Avant la création de l’État, les femmes servaient déjà comme combattantes dans les groupes armés qui deviendront plus tard l’Armée de Défense d’Israël. Cependant, à la création de Tsahal, les femmes occupent principalement des postes d’administration ou d’éducatrices. C’est pendant la Guerre du Kippour en 1973 que les femmes sont appelées sur le terrain, en réponse au besoin urgent d’augmenter la capacité des forces terrestres. Elles sont alors instructrices de combat, sergents d’opérations ou encore officiers de combat.

Commandantes du Corps d'Infanterie

En janvier 2000, une décision de la Cour Suprême Israélienne entra en vigueur : elle ouvrait la possibilité aux femmes qui le désiraient de servir en tant que soldates combattantes dans Tsahal. Un appel avait été déposé par Alice Miller, qui avait lancé une pétition pour que le cours de formation de pilote de l’armée israélienne soit ouvert à toutes les femmes. Un amendement à cette loi posa les fondations de l’égalité entre les sexes dans Tsahal, et ordonna l’ouverture aux femmes des positions de combattants et d’autres positions qui étaient précédemment réservées aux hommes. La clause 16A de la loi stipule que les femmes désireuses de servir en tant que combattantes doivent remplir 3 ans de service militaire obligatoire, et continuer à servir en tant que réservistes jusqu’à l’âge de 38 ans, même après une maternité. Ces conditions sont identiques à celles que doivent remplir les hommes qui veulent servir dans les unités combattantes.

Une soldate pendant ses classes

Actuellement, on trouve des femmes dans 69% de toutes les fonctions de Tsahal. Elles occupent une proportion de plus en plus élevée des grades d’officiers. Les femmes représentent 25% des officiers et 20% des soldats de métier. Près de la moitié des femmes officiers (45%) ont le grade de Premier-Lieutenant et un quart d’entre elles, celui de Lieutenant. Enfin, un peu moins d’un quart des Capitaines et des Commandants (respectivement 23% et 22%) sont des femmes.

Aujourd’hui, les femmes occupent un large éventail de positions à l’armée, y compris dans les unités combattantes : elles sont instructrices dans le Corps d’Artillerie, soldates d’infanterie légère dans le Bataillon Karakal, pilotes de chasse dans l’Armée de l’Air, commandantes dans le Corps de Collecte de Renseignements, et plus encore…

La pause des soldates

Dans l’Armée de l’Air, les femmes ont été autorisées à accéder au poste de pilotes de chasse en 1995, au même titre que les hommes. Aujourd’hui, elles servent aussi en tant que techniciennes avioniques, commandantes d’unités anti-aériennes, etc.

La Marine a également vu s’élargir le rôle des femmes dans ses rangs. On trouve à présent des femmes dans les équipes de sécurité portuaire et entre autres, dans les centres de contrôle du trafic.

Tout en luttant pour multiplier les opportunités des femmes, les responsables de l’armée israélienne ont assuré leur hygiène et leur bien-être au sein de l’armée. Les autorités militaires exercent une politique de tolérance zéro dans les cas de harcèlement sexuel et assurent les besoins spécifiques aux femmes grâce à des cliniques spécialisées.

Les opportunités ouvertes aux femmes dans Tsahal évoluent au gré des changements de cette armée, toujours plus forte et mieux organisée. L’effort déployé par l’Armée de Défense d’Israël, l’une des armées les plus sophistiquées au monde à ce jour, pour assurer une égalité de droits entre les sexes en son sein, a permis la création d’un environnement propice à l’épanouissement des femmes au cours de leur période de service militaire.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :