Aller au contenu principal

28 juin 2011

Comment transférer de l’aide humanitaire vers la bande de Gaza

par Israel Defense Forces

Tsahal rappelle la marche à suivre pour transférer de l’aide humanitaire vers la bande de Gaza. Israël coordonne quotidiennement l’entrée de 250 à 280 camions de marchandises par les canaux officiels.

Nous avons récemment publié le rapport d’activité du mois de mai de l’Unité de Coordination des Activités Gouvernementales dans les Territoires, détaillant notamment les quantités de marchandises transférées chaque jour par Israël vers la bande de Gaza. Ainsi, ce sont près de 6000 tonnes de denrées alimentaires, de carburant, de matériaux de construction et d’autres biens qui sont transférés vers la bande de Gaza quotidiennement. Ceci contraste avec les convois maritimes qui ont provoqué par le passé des confrontations violentes avec les forces de sécurité israéliennes et égyptiennes et qui ont rarement livré les quantités de nourriture que l’armée achemine régulièrement.

Israël coordonne le transfert de 250 à 280 camions de marchandises via le point de passage de Kerem Shalom quotidiennement. En fin de compte, ce sont les fonctionnaires palestiniens qui sont responsables des commandes de marchandises et de matériaux transférés, et qui n’utilisent pas la pleine capacité du point de passage.

Le blocus maritime légal imposé sur la bande de Gaza suite aux attaques répétées contre les citoyens d’Israël a permis à la Marine Israélienne de mettre fin au trafic de roquettes et de munitions à destination du Hamas, du Jihad Islamique et des autres organisations terroristes de la bande de Gaza.

Comment un petit groupe d’activistes a réussi à aider les palestiniens de Gaza

En juin 2011, un convoi européen a atteint le point de passage de Rafah. Les dix organisations de défense des Droits de l’Homme européennes du convoi ont transféré 30 tonnes de fournitures médicales, 12 ambulances, de la nourriture pour bébés et des chaises roulantes vers la bande de Gaza, en coordonnant leurs efforts avec le Croissant-Rouge égyptien. Le transfert de marchandises n’a pas généré de violence parce que les organisateurs n’étaient concentrés que sur la livraison des biens, plutôt que sur la délégitimation d’Israël au moyen d’une confrontation violente.

Contrairement à ce convoi, les organisateurs de la flottille pour Gaza de mai 2010 avaient appareillé dans l’intention de provoquer une confrontation violente, en refusant de livrer les biens via les points de passage terrestres. La flottille pour Gaza de 2010 est arrivée avec l’équivalent de seulement 20 camions de marchandises (dont des médicaments périmés). Le 31 mars 2010, un organisateur de la flottille pour Gaza a explicité le but de la flottille : isoler Israël sur la scène internationale et briser le blocus légal imposé sur la bande de Gaza.

L'UNRWA et le Comité International de la Croix-Rouge sont les principales organisations opérant sur une base régulière dans la bande de Gaza.

Marche à suivre pour transférer des marchandises et des biens vers la bande de Gaza

  1. Pour faire une donation aux palestiniens de la bande de Gaza, contacter l’une des organisations humanitaires (l’UNRWA et le Comité International de la Croix-Rouge sont les principales organisations opérant sur une base régulière dans la bande de Gaza). Il est possible de trouver les informations nécessaires pour nouer contact avec ces organisations sur leurs sites internet respectifs.
  2. Les organisations humanitaires qui opèrent dans la bande de Gaza soumettent toutes leurs demandes formelles à la branche des organisations internationales de l’Unité de Coordination des Activités Gouvernementales dans les Territoires (CAGT).
  3. L’officier des donations de la CAGT, qui appartient à la branche des organisations internationales de l’unité, est chargé d’approuver et de coordonner le transfert de toutes les donations. L’UNRWA, la Croix-Rouge et les principales autres organisations reçoivent généralement un accord immédiat.
  4. Les demandes pour les articles à double emploi doivent être examinées.
  5. Pour chaque demande présentée, Israël transfère des milliers de tonnes de biens et matériaux dans la bande de Gaza via le point de passage terrestre de Kerem Shalom.
Publicités

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :